Bureau de coopération forestière internationale

Stimuler l’entrepreneuriat forestier au Cameroun

Projet STEP 2011-2012

 Guillaume Maziade, coordonnateur du BCFI

Le projet de stimulation de l’entrepreneuriat par le partenariat (STEP) 2011-2012 a concrétisé la volonté de Forêt modèle du Lac-Saint-Jean de se positionner en matière de coopération forestière internationale. En effet, STEP 2011-2012, mis en place par le Bureau de coopération forestière internationale (BCFI), initiative de FMLSJ, est un projet qui avait pour but de remplacer l’approche traditionnelle de la coopération internationale nord-sud par une approche sous forme d’échange d’expertises entre les communautés et forêts modèles dans le monde. Le projet s'est déroulé au Cameroun par l’entremise du Réseau africain des forêts modèles (RAFM), sur les sites de la Forêt modèle de Dja & Mpomo (FOMOD) et de la Forêt modèle de Campo Ma’an (CAMAMF).

Le premier séjour au Cameroun du coordonnateur, M. Guillaume Maziade, s’est déroulé sur plus de 2 mois, soit du 9 juillet au 17 septembre 2011 et le deuxième séjour s'est déroulé du 8 novembre au 26 décembre 2011. Après deux mois de préparation et plus de deux mois d’actions sur le terrain, on peut dire que les bases du projet STEP 2011-2012 sont bien établies. Ainsi, des liens de confiance ont été construits avec l’ensemble de la structure des forêts modèles au Cameroun.

Le projet STEP 2011-2012 s'est déroulé principalement selon trois axes d’intervention, soit l’entrepreneuriat forestier, les communautés minoritaires Bakas et Bagyélis et l’écotourisme.

 

Objectif 1 : Stimuler les activités économiques des Forêts modèles camerounaises à travers des projets pilotes d’entreprenariat visant l’utilisation optimale et durable des produits forestiers.

Pour la Forêt modèle de Dja & Mpomo, le projet à développer est la commercialisation des stylos en bois du Cameroun. Le premier mois a servi principalement à comprendre l’historique du projet ainsi que la dynamique entre les acteurs impliqués. La prochaine étape, lors du retour au Cameroun, sera de réunir tous les acteurs associés au projet de manière à préparer la venue d’experts dans le domaine des entreprises forestières à la fin janvier ou début février.

Pour le cas de la Forêt modèle de Campo Ma’an, le projet ciblé est l’élevage des escargots géants. Un peu comme pour le projet de Stylos de bois, le premier séjour du BCFI à la CAMAMF a principalement servi à comprendre la dynamique du projet. Ce projet a beaucoup de potentiel car il suscite énormément d’enthousiasme chez les acteurs impliqués dans la Forêt modèle à un tel point que beaucoup de groupes revendiquent leur désir de travailler dans le cadre du projet. Une équipe d’experts viendra à la fin janvier ou début février en espérant commencer la mise en place des projets au début mars !

 

Objectif 2 : Approfondir les connaissances sur les activités des communautés minoritaires Bakas et Bagyélis du Cameroun et soutenir leur participation dans des projets de développement durable pouvant améliorer leurs conditions de vie, dans le respect de leurs mode de vie, culture et aspirations.

Lors du premier mois sur le terrain, l’essentiel du temps fût consacré à mettre en place ce projet. Après la préparation du terrain, est venu le temps d’accueillir les experts dans le domaine pourmieux cerner la situation de manière à pouvoir choisir les actions à mettre en place pour la suite des choses.

La prochaine étape est la venue d’experts permettant de faire passer le projet à une autre étape, c’est-à-dire mettre en pratique les éléments du rapport et appuyer les communautés dans l’amélioration de leur qualité de vie.

 

Objectif 3 : Renforcer les projets de développement des Forêts modèles camerounaises par une prospection conjointe du potentiel écotouristique et l’ébauche de circuit(s) écotouristique(s) d’intérêt international.

Lors du premier séjour au Cameroun, beaucoup d’information a été recueillie à la FOMOD et à la CAMAMF de manière à faire un portrait de la situation et mieux orienter les experts du domaine qui se rendront sur place.

Lisez le communiqué du partenariat mis en place avec le Cégep de Saint-Félicien et l'UQAC.

 

Le deuxième séjour du coordonnateur de STEP 2011-2012 au Cameroun a eu lieu du 2 novembre au 25 décembre 2011. Cette période sur le terrain était toujours axée sur l’intégration de STEP 2011-2012 à la dynamique du SRAFM, de la CAMAMF et de la FOMOD en plus de préparer la suite du volet communautés Bakas et Bagyelis ainsi que l’exécution des deux autres axes d’intervention, soient l’écotourisme et l’entreprenariat forestier, prévus pour mars 2012.

Un troisième séjour au Cameroun a eu lieu du 2 février au 2 avril 2012 où l’essentiel des activités s'est matérialisé. C’est avec beaucoup d’énergie et d’intensité que l’ensemble des partenaires s’est activé pour atteindre des résultats encore plus grands que ceux envisagés au départ.

En somme, tous les axes d’intervention et les activités reliées à ces axes sont totalement ou presque entièrement réalisés :

  • Axe entreprenariat forestier : stimuler les activités économiques des Forêts modèles camerounaises à travers des projets pilotes d’entreprenariat visant l’utilisation optimale et durable des produits forestiers. L’axe entreprenariat forestier était subdivisé en deux projets soient le projet de stylos de bois à la FOMOD et le projet de production des escargots géants à la CAMAMF :

              Stylos de bois

  1. Signature d’une entente stipulant clairement les rôles et responsabilités des différentes parties prenantes entre le SRAFM, FMLSJ et la FOMOD dans le cadre du projet stylos ;
  2. Réalisation d’un diagnostic participatif et d’un plan d’affaires par AGRO-PME permettant de comprendre le mode de fonctionnement d’une entreprise dans une Forêt modèle;
  3. Mise en place d’un comité de relance du projet et de la nomination d’un coordonnateur du projet stylos;
  4. Pour la relance concrète du projet, l’achat et la livraison de matériel pour la fabrication des stylos;
  5. Conception d’un cadre logique permettant de voir le chemin à suivre pour la mise sur pied d’un Centre de prototypage sur la valorisation des résidus forestiers;
  6. Apport de la notion de traçabilité et de label du projet stylos de bois;

Escargots géants

  1.  Enquête d’AGRO-PME conjointement avec des spécialistes de l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) sur la problématique de la production des escargots géants;
  2. Élaboration d’un plan d’affaires, d’un plan de formation et d’une feuille de route de la filière escargots géants à la CAMAMF avec la perspective d’un Centre de prototypage sur les PFNL

 

  • Axe communautés Bakas et Bagyelis : approfondir les connaissances sur les activités des communautés minoritaires Bakas et Bagyelis du Cameroun, et soutenir leur participation dans des projets de développement durable pouvant améliorer leurs conditions de vie, dans le respect de leur mode de vie, culture et aspirations.
  1.  Enquête d’AFRICAD et de l’Université de Colombie-Britannique auprès de toutes les communautés Bakas et Bagyelis des Forêts modèles Dja M’pomo et Campo Ma’an, soit plus de 480 personnes, sur leurs utilisations des PFNL;
  2. Sélection de deux Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) (Mangue sauvage et Mbalaka) ayant les meilleurs potentiels de développement et d’amélioration de la qualité de vie pour les communautés Bakas et Bagyelis;
  3. Approfondissement des connaissances sur la mangue sauvage et le mbalaka avec la collaboration d’Agro-PME;
  4. Rencontres d’information et de concertation des différents acteurs des filières de ces PFNL et confection d’un plan de travail;
  5. Appui à une initiative de valorisation des ressources naturelles et des savoirs traditionnels (VaRNaST) où il y avait des réflexions sur la protection des savoirs et l’implication concrète et active des communautés Bakas et Bagyelis à la valorisation des PFNL;
  6. Visite au Cameroun d’une équipe de FMLSJ composée d’autochtones et de spécialistes en PFNL basée sur un échange constructif d’expériences entre l’équipe VaRNaST au Cameroun et la délégation canadienne travaillant sur des enjeux similaires.

 

  • Axe écotourisme : renforcer les projets de développement des Forêts modèles camerounaises par une prospection conjointe du potentiel écotouristique et l’ébauche de circuit(s) écotouristique(s) d’intérêt international.
  1. Constitution d’une équipe interdisciplinaire en tourisme, intervention plein air et aménagement et interprétation du patrimoine naturel, constituée d’étudiants et de professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi et du Cégep de Saint-Félicien;
  2. Partenariat avec VSO pour l’atteinte d’objectifs communs en matière d’écotourisme;
  3. Jumelage de l’équipe canadienne et de stagiaires camerounais sur le terrain de manière à augmenter la richesse des échanges dans un principe respectueux de transfert de connaissances et de savoirs;
  4. Rédaction et élaboration d’un rapport permettant d’identifier les actions à mettre en œuvre dans les forêts modèles.